Sativex : La légalisation du cannabis ? - Homo Medicalus

by C


Posted on 12 Oct 2014 at 22:28 955


Sativex : La légalisation du cannabis ?

Le cannabis, ou plutôt sa molécule active le Δ-9-tétrahydrocannabinol, plus facilmement appelé THC, va être autorisé en France après plus de 60 ans d’interdiction. Pour rappel, c'est le 9 janvier 2014 que le Ministère de la Santé a officialisé l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Sativex, premier traitement à base de cannabis.

Qu'est ce donc que le Sativex ?

Le Sativex est un spray buccal du laboratoire Almirall associant deux molécules du cannabis : le THC et le cannabidiol. Malgré les nombreuses voix qui se sont élevées, l’indication du Sativex aura un usage très limité. Il touchera au maximum 7 000 patients adultes en France, atteints de Sclérose En Plaque (SEP) dont les raideurs musculaires ne sont pas soulagées par les traitements « classiques ». De plus, seuls les médecins spécialistes peuvent le prescrire en première intention et il sera cependant renouvelable par le médecin généraliste.

Quelles modalités de lancement ?

Le Sativex a le vent en poupe. Cela dit il existe d’autres molécules à potentiel thérapeutique. Citons le Dronabinol (analogue du THC), le cannabidiol (présent dans le Sativex) ou encore la nabilone (également analogue du THC). Le spray n’est pas la seule forme galénique. Il existe également des formes de vaporisateur, gélule ou pommade.


On peut aisément comprendre que la mise en place de ce traitement est beaucoup plus complexe que pour un autre, moins polémique. Premièrement, le Sativex ne sera commercialisé qu’en 2015, après approbation par la Haute autorité de Santé (HAS) et le comité des études pharmaco-économiques pour décider du prix et du remboursement. Ce produit est intégralement remboursé dans les pays l’autorisant. Cependant, le prix d’un traitement annuel plafonne vers 400-500€.


Deuxièmement, qui dit médicament spécial, dit surveillance particulière. C’est ce que nous informe Nathalie Richard, de la direction des médicaments en neurologie, psychiatrie et des stupéfiants de l’ANSM : « Nous allons mettre en place un suivi en matière de pharmacovigilance et d’addictovigilance ». De plus, les usages « ludiques » du Sativex sont fortement limités. Les fumeurs « pour le plaisir » ne seront pas intéressés par la faible quantité de THC arrivant dans le sang. Le ministère de la santé nous précise « qu’il ne s’agit pas d’une légalisation du cannabis thérapeutique ». 

Il est donc important de comprendre l'interet d'une telle thérapeutique, et la grande aide que cela peut apporter aux patients. Les inquiétudes légitimes ne doivent cependant pas empêcher l'accès au soin. C'est un sujet de santé publique qui doit être abordé avec intelligence, pour le bien des patient.

Articles similaires

Réactions

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche