Les effets secondaires les plus étranges des médicaments - Homo Medicalus

by Idris Amrouche


Posted on 30 Dec 2014 at 17:04 2387


Les effets secondaires les plus étranges des médicaments

En tant que pharmacien, et dans ma courte vie officinale, je n’ai que très peu de fois rencontré de tels effets. Mais n’oubliez pas de signaler tout effet indésirable après la prise d’un médicament, à votre médecin ou votre pharmacien, histoire d’enrichir un peu plus la liste d’effets secondaires de votre boite de paracétamol.

Les prescriptions de médicaments sont un mélange bien subtil. Des millions de patients comptent sur ces gélules et autres sirops pour les soulager d’une menace vitale ou les soullager d’une pathologie. Cependant, ces combinaisons chimiques ne sont pas anodines et ont parfois de nombreux effets secondaires. Voici une liste des plus d’exemples des plus étranges :

Disparition des empreintes :

Il y a quelques années, les services de l’immigration américaine ont retenu pendant plusieurs heures un Singapourien après n’avoir retrouvé aucune empreinte sur ses doigts. Selon les autorités, ce voyageur recevait une chimiothérapie appelée capecitabine (Xeloda). La disparition des empreintes sur la peau s'est révéllée être un effet secondaire du médicament.

Amnésie :

Dans les films, l’amnésie arrive le plus souvent suite à un coup violent sur la tête. En médecine cependant, la perte de mémoire à court terme est plus courante qu’on ne le pense après avoir pris un médicament. Certains types de médicaments ont plus de chance de provoquer cet effet secondaire, comme les tranquillisants ou les somnifères. 

Perte de l’odorat :

De nombreux rapports signalent que des patients ont complètement perdu leur odorat (appelé anosmie) après la prise d’interféron, habituellement utilisé dans le traitement des hépatites, des leucémies ou de la sclérose en plaques. Un patient Croate a perdu l’odorat deux semaines après la prise du médicament. Cet effet secondaire a perduré 13 mois après l’arrêt du traitement.

Vegas, baby, Vegas

L’utilisation du ropinorole (Requip) pour le traitement du syndrome des jambes sans repos ou de la maladie de Parkinson pourrait provoquer des comportements compulsifs au jeu ou au sexe, selon le fabricant lui-même, GlaxoSmithKline. « Les patients doivent informer leur médecin s’ils éprouvent une sensation nouvelle ou une augmentation de l’envie de jouer, ou des besoins sexuels intenses lors de la prise du Requip », précise le laboratoire.

Mastications nocturnes

Le zolpidem, utilisé comme somnifère, provoque des effets secondaires nocturnes étranges, notamment une alimentation nocturne, l’envie de cuisiner la nuit, mais aussi l’envie de conduire la nuit alors que l’on est encore en train de dormir. Les médecins recherchent encore la cause de ce phénomène à la demande de patients inquiets pour leur sécurité.

Hallucinations

La Mefloquine est un médicament utilisé contre le paludisme, et son utilisation n’est pas dénuée de risque. Les patients ont rapporté de nombreuses hallucinations et des cas de suicides ont été signalés suite à la prise de ce médicament. En 2009, un rapport précise que le Lariam, un médicament contenant de la mefloquine, aurait provoqué des troubles psychiatriques chez plus de 3 000 patients.

L’urine bleue

Le bleu est une couleur rare dans la nature, ce qui fait qu’elle se remarque très rapidement lorsqu’on élimine un liquide de cette couleur dans les toilettes. Plusieurs médicaments colorent l’urine en bleu, notamment l’antidépresseur amitriptyline, l’antalgique indométacine et l’anesthésique propofol. La couleur bleue provient des colorants artificiels présent dans leur composition, mais on peut imaginer la surprise d’un tel effet.

Articles similaires

Tags

médicament effet secondaire effets indésirable molécule hallucination anosmie amnésie

Réactions

nicobzz 07 Jan 2015 c'est le champix plutot qui provoque des chauchemars érotiques!

(un autre médicament que le bupropion pour sevrer du tabac)
nico 07 Jan 2015 le bupropion je crois bien provoque des chauchemars érotiques!

Authentique, ce n'est pas une blague!

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche