Les bienfaits de l’alcool : l’évaporation d’un mythe - Homo Medicalus

by Ouissam Garbaz


Posted on 28 Feb 2015 at 13:49 2166


Les bienfaits de l’alcool : l’évaporation d’un mythe

Une récente étude vient de montrer que boire un verre de vin par jour ne serait pas aussi bénéfique pour notre santé, qu’on voudrait bien le croire, bien au contraire.

Tout le monde a déjà entendu dire que boire un verre de vin par jour serait bon pour la santé. Il semblerait même que certains médecins encourageraient la consommation journalière d’alcool afin de diminuer les risques  de maladies cardiovasculaires.

Ce message a d’ailleurs été relayé par l’ICAP (le Centre International pour les Politiques liées à l’Alcool), qui affirme dans un de leur rapport en 2007, soutenu par des études, qu’une consommation modérée au cours des repas, chez les méditerranéens aurait un effet protecteur des fonctions cardiovasculaires.

Serait-ce un message imbibé du lobyying de l’industrie des boissons alcoolisées ou une réalité scientifique ?

Une nouvelle étude menée par des chercheurs Anglais et Australiens vient d’être publiée en décembre 2014 par le British Medial Journal, avec pour objectif l’analyse de la liaison entre la mortalité et la consommation d’alcool au sein de différentes classe d’âge.

Afin de mener à bien cette étude, une population d’Anglais agées de 50 à 64 ans et plus, ont été étudié de 1998 à 2008, séparé en fonction du sexe. En effet, cette classe d’âge représente ainsi les personnes les plus à risque de maladies cardiovasculaires.

A travers les différentes analyses publiées, aucun véritable effet protecteur n’a pu être mis en évidence. Les chercheurs ont conclu que les effets protecteurs qui ont pu être observés sont plutôt attribués aux biais de selection (ex : populations, type de consommation, etc …) plutôt qu’à une consommation modérée d’alcool.

Pour information, la classe d’âge qui bénéficiera le plus d’une diminution des maladies cardiovasculaires serait les femmes âgées de 65 ans et plus.

Malgré l’euphorie générée autour de ce mythe chez les amateurs de vins ou d’alcool, rappelons que la Fondation pour le Cœur Australienne estime que les preuves concernant les bienfaits des polyphenols contenus dans le vin permettant de diminuer le risque des maladies cardiovasculaire sont insuffisantes, voir inexistantes.

Cette récente étude a permis de mettre la lumière sur un mythe bien ancré. Cependant je doute la diminution des maladies cardiovasculaires soit la motivation principale des consomateurs d’alcool en grande ou petite quantité. Les messages à destination du grand public devrait être revu, et s’inspirer même des instances sanitaires françaises qui recommandent, tenez vous bien, une absentation totale de l’alcool. Vous ne direz plus « santé » en trinquant.

Source : British Medical Journal :http://www.bmj.com/content/350/bmj.h384

Articles similaires

Tags

alcool industrie lobbying vin

Réactions

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche