Jeux de mémoire : créateur de génie ? - Homo Medicalus

by C


Posted on 12 Oct 2014 at 22:37 1185


Jeux de mémoire : créateur de génie ?

Bon nombre de jeux vidéo ventent aujourd'hui les possibilités pour les utilisateurs de développer leur mémoire. Mais au dela de l'argument marketing certain, est-ce que cela est prouvé ? 

Nombreux sont les moyens actuels pour tenter de booster ses capacités mentales. Bien entendu, en tête de proue nous pouvons citer le «Programme d’entraînement cérébral du Dr. Kawashima», jeu Nintendo DS (sorti en 2006) tant prisé par nos grands mères. L’intérêt présumé de ce jeu (rappelons le) est de proposer des exercices quotidiens d’entraînement à la mémoire sous diverses formes : Sudoku, puzzle, mémorisaton de mots, etc. Mais Sony s’y est essayé aussi avec le jeu PS VITA «Smart as...». Tous ces jeux ont le vent en poupe mais qu’en est il réellement ?

Il faut se tourner du côté des USA pour trouver des études sérieuses sur le sujet. Sans rien n’enlever au côté ludique de ce genre de jeux, ni le côté grandement commercial, il faut admettre que les résultats de sont pas excellents.

Des études formelles

Une étude de 6 semaines dans laquelle 11 430 participants se sont entraînés à plusieurs reprises chaque semaine sur les tâches cognitives (les jeux) qu’on leur donnait, censés améliorer la mémoire, vision spatio-temporelle, attention, etc.  Les résultats sont sans appel : Chaque fonction entraînée par les individus se sont vu une augmenté en qualité et en capacité sur. Cependant, concernant les fonctions cognitives non entraînées, on retrouve un niveau à celui de départ.

Des résultats cognitifs en déçà des attentes

Selon une autre étude de l’université de Strasbourg et du laboratoire de psychologie expérimentale de l’université européenne de Bretagne, bien documenté dans le magazine Science&Vie (268), un groupe contrôle lisant de «banales» revues (Journal de Mickey, pas si banales que ça...!) et un autre groupe mémorisant une série de chiffres, les résultats cognitifs sont augmentés pour des tests de mémorisation de chiffres, mais très légèrement par rapport à ceux lisant la revue.

Le journal de Mickey est-il aussi efficace que les jeux de mémoire pour travailler cette dernière ? Alain Lieury, coauteur de l’étude et auteur de «Doper son cerveau, réalité ou intox?» a un avis intéressant sur la question : «Il est possible d’amélioer sa mémoire à l’aide de stratégies mnémotechniques. Le problème avec ces jeux, c’est que les temps de pratique sont courts, quelques minutes par jour, qu’ils sont spécialisés et n’entrainent que certaines zones spécifiques du cerveau dédiées à certaines fonctions.»

En résumé, ces jeux de mémoire sont très efficaces pour divertir, mais ont des résultats cognitifs en deçà des réalités avancées par les éditeurs (même si Nintendo met un point d’honneur à souligner l’aspect ludique de l’entraînement de leur docteur favori). La problématique qui s’annonce maintenant, naturellement, est : Comment entrainer son cerveau contre la dégénérescence liée à l’âge ? Alain Lieury répond sans concession : «Il faut privilégier les activités variées associées à la notion de plaisir. (...) Il n’y a pas de miracle : On ne peut pas éviter Alzheimer en faisant des sudokus...»
Voilà qui est dit.

Tags

jeux mémoire divertissement

Réactions

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche